Les fausses croyances marketing qu’on essaie de te vendre

Avr 11, 2024 | Blogue, Branding et marketing

Les fausses croyances marketing qu'on essaie de te vendre

Prends-toi un café, faut qu’on jase !

 

Je discute avec une amie et nous parlons de stratégie et de ses objectifs pour faire connaître son entreprise.

Et elle me dit : 

J’ai entendu parler d’un modèle d’affaires qui semble très intéressant. J’aimerais pouvoir vendre des trucs sans que ceci nécessite ma présence et mon temps. Ceci me permettra aussi de faire connaître mon entreprise rapidement et de générer des revenus facilement !

 

C’est à ce moment précis que j’ai su que je devais écrire cet article, question d’empêcher un autre cataclysme entre les rêves que l’on te vend et la réalité. Ça arrive souvent lorsque l’on cherche des moyens de faire connaître sa business, de faire croître ses revenus, de vendre des produits digitaux et ce, comme par magie, durant son sommeil.

 

Aujourd’hui, je te propose donc de te dire toute la vérité sur ce que plusieurs coachs te cachent afin d’augmenter leurs propres bénéfices avant de penser sincèrement aux bénéfices de leurs clients.

 

AVERTISSEMENT… Cet article peut faire saigner ton cœur de rêveuse si tu carbures uniquement aux pensées magiques et aux attitudes positives pour faire croître ton entreprise.

Je te propose donc de démystifier 3 fausses croyances que l’on partage sans arrêt dans l’industrie du coaching business.

En espérant sincèrement que ceci te permettra d’aligner ta vision et tes actions vers les meilleures pratiques pour de meilleurs résultats sans perdre inutilement ton temps et ton argent.

 

Fausse croyance #1

Les réseaux sociaux sont morts !

 

Premièrement, je crois bon de nous poser collectivement des questions quant à notre utilisation et nos attentes vis-à-vis des réseaux sociaux.

Est-ce que ce sont les réseaux sociaux qui sont morts ou plutôt la manière dont nous les utilisons, dont nous créons et partageons notre contenu qui l’est? 

Rendons-nous à l’évidence : nous sommes surstimulés et surtout sursaturés du même genre de contenu redondant qui est continuellement au service de la personne qui le publie, au lieu d’être sincèrement au service de l’audience qui le consomme.

Que tu sois sur Facebook, sur Instagram, ou même sur TikTok, il faut cesser de “vendre” ou “proposer” sans cesse un produit, un service, un nouveau concept ou même un appel découverte.

Si tu fais encore ça à chacune de tes publications, je suis navrée de t’apprendre que tu es le cousin ou la cousine du fameux vendeur de balayeuse des années 80 qui se pointait chez les gens sans les connaître ayant comme seul objectif de vendre sa nouvelle balayeuse du moment et d’atteindre ses objectifs du mois !

 

Ça fonctionnait avant.

Ça ne fonctionne plus maintenant.

 

Les réseaux sociaux sont bel et bien vivants pour les humains qui souhaitent tisser des liens avec d’autres humains qui existent bel et bien derrière leur écran. 

Si …

  • Tu les considère importants.
  • Tu prends le temps de parler d’eux.
  • Tu essaies de réellement les comprendre.
  • Tu veux vraiment les aider.
  • Tu souhaites avoir un impact positif dans leur vie.
  • Tu as du plaisir à partager et interagir avec eux.

 

Prière de lâcher le JE, ME, MOI et dédie plutôt ta communication à celui ou celle qui te lis d’abord.

Il faut cesser de vouloir à tout prix augmenter ton nombre de followers au détriment de la qualité de ceux-ci.

Qu’est-ce qui vaut le mieux, 1500 personnes qui te suivent avec un réel intérêt pour qui tu es et ce que tu proposes ou 20 000 personnes qui sont atterries sur ta page via un un concours quelconque et qui ne se souviendront pas de toi?

À part flatter ton égo, le nombre de followers ne veut rien dire si ceux-ci n’ont aucun réel impact sur le rayonnement de ton entreprise.

Il sera donc toujours mieux de privilégier la qualité à la quantité.

Autant dans ton nombre d’abonnés que dans le contenu que tu partages.

Ce qui m’amène à te parler de ta création de contenu.

Pourquoi prendre plusieurs heures par semaine à créer du contenu uniquement dédié à des publications qui ont une durée de vie de 24 heures maximum, au lieu de dédier ce temps à créer un article de blogue, une infolettre de qualité, un épisode de podcast ou une vidéo Youtube qui sont des formes de contenu qui perdurent pendant des années ?

As-tu déjà pensé que cette pièce de contenu de qualité te permettra de partager certaines sections de ce même contenu sur les réseaux sociaux?

 

J’en ai même écrit un article entier que tu peux lire juste ici :
Mon secret pour optimiser mon temps de création de contenu

 

Pour conclure avec cette fausse croyance que les réseaux sociaux sont MORTS, j’aimerais te proposer de te poser ces questions ouvertes afin d’y voir plus clair sur tes besoins et tes attentes envers les ceux-ci.

  • Dans quel but précis utilises-tu les réseaux sociaux?
  • Est-ce par obligation ou par plaisir?
  • Quelle intention as-tu derrière chacune de tes apparitions? 
  • As-tu des objectifs précis et mesurables à atteindre?
  • Y a-t-il d’autres moyens d’arriver à ces mêmes objectifs sans être nécessairement présente sur les réseaux sociaux?
  • Quel genre de contenu as-tu du plaisir à créer?
  • Quel médium est le plus adapté selon tes compétences et le temps que tu souhaites y consacrer?

 

La bonne nouvelle c’est qu’aujourd’hui, tu as de multiples choix pour créer du contenu sur les réseaux sociaux et c’est un grand avantage pour toi.

Que ce soit par la vidéo longue ou courte, des infographies complexes et des visuels plus simples, des textes ou même par le son de ta voix, tu as l’opportunité de choisir sur quelle plateforme tu seras présente pour bâtir ta stratégie.

Sans oublier de le faire avec bienveillance, autant envers les autres qu’envers toi, selon ce qui te convient le mieux.

Penses-y.

 

Fausse croyance #2

C’est facile de rapidement faire 10 000 $ par mois avec un tunnel de vente.

 

Bon, ici, je n’ai pas le choix de mettre le spotlight sur les TROP NOMBREUX entrepreneurs aka coachs aka gourous aka c’est facile tu as juste à suivre mes directives pour avoir les même résultats que moi et faire du cash.

Je ne suis plus capable de ce discours qui, à mon grand désespoir, continue de grandir au lieu de s’estomper avec les années.

Tu dois prendre conscience, ici et maintenant, que des gens malveillants en coaching d’affaires, en coaching stratégique et en marketing, il y en a malheureusement plus que tu penses.

Outch, je le sais… ça fait mal… moi aussi j’aime ça rester dans mon monde de licorne.

Mais, en toute honnêteté, un tunnel de vente n’est pas une solution magique à ton manque de client.

Tout comme le fait d’avoir un nouveau site Web n’incite pas la majorité des internautes et des clients potentiels à y atterrir comme par magie.

 

Est-ce que ce sont de bons outils pour acquérir des nouveaux clients? Oui.

 

Si…

  • La bonne stratégie est mise en place.
  • Tu es rendue à cette étape dans la vie de ton entreprise.
  • Tu as un budget à mettre en publicité.
  • Ton infolettre est déjà mise en place.
  • Tu as un bon outil gratuit ou un petit produit passif à vendre.
  • Tes services ne nécessitent pas ta présence physique en tout temps.
  • Tu as du temps à consacrer à la mise en place de plusieurs systèmes.

 

C’est ça la vérité.

 

Parce que la réalité c’est que…

 

Ce n’est pas facile de faire 10 000$ par mois.

Ça peut même prendre plusieurs années à atteindre.

Tes revenus varient assurément d’un mois à l’autre.

Ce n’est pas parce que tu fais 10 000$ un mois que tu ne peux pas faire seulement 2000 $ le mois suivant.

Ce n’est pas toujours rose le quotidien d’un entrepreneur.

Tu dois être persévérante et ne pas te décourager.

Tu as besoin d’un plan B pour éviter d’être en danger financièrement et émotivement.

 

Ceci dit, est-ce que ça peut arriver de faire 10 000 $ dans un mois durant dans ta première année? 

Oui mais… ce sont des exceptions. Un peu comme gagner à la loterie, il faut être au bon endroit, au bon moment et dans le bon contexte.

Et ça, aucun coach ne peut te le prédire même si c’est arrivé de cette façon dans sa situation à lui ou elle. Si c’est réellement arrivé dans sa situation…

Des gens qui vendent de l’air et des illusions pour s’enrichir au détriment de tes propres bénéfices, il y en a malheureusement plusieurs. Alors fait attention à ce que l’on te dit.

 

Mais heureusement, c’est aussi important de te dire que des bons coachs, il y en a aussi.

Il est donc important de poser des questions.

 

Informes-toi toujours à des personnes en dehors du cercle de cette personne AVANT d’acheter un programme ou un coaching individuel.

Les coachs bienveillants auront toujours de beaux témoignages à te partager. De bons commentaires et de bons retours dans le monde de l’entreprenariat. Ce monde est plus petit que l’on pense.

C’est ta responsabilité de t’assurer de choisir le bon coach pour t’accompagner.

Pose des questions sur les groupes d’entrepreneures et dans ton réseau de confiance.

 

TOUT SE SAIT.

Tu ne mettrais pas 8000 $ sur une nouvelle voiture sans poser de questions, en faire l’essai et voir les commentaires, n’est-ce pas ?

Et bien c’est la même affaire avec le coaching.

 

Pour t’aider voici déjà quelques red flag à tenir en compte avant d’acheter un coaching. Fais attention : 

 🚩 Aux forfaits sans prix qui exigent absolument une rencontre découverte pour obtenir tous les détails d’un programme.

 🚩 Aux publications qui parlent automatiquement de gain d’argent et de comment faire $ en X nombre de temps.

 🚩 Aux méthodes, étape par étape, sans possibilité de prendre en considération tes propres besoins.

 🚩Aux promesses de pouvoir rembourser ton coaching avec l’argent investi dans… ce même coaching.

 

Tout ce que je te partage aujourd’hui est dans la bienveillance et a pour seul objectif de te faire prendre conscience que des recettes magiques ça n’existe pas et ça n’existera jamais.

Et que, comme tu es unique, ton entreprise, tes besoins, tes objectifs, le temps consacré à développer ta business et ta réalité sont aussi uniques.

En écrivant et relisant ces lignes mon cœur vibre… Pour moi, c’est un bel indicateur que ma sincérité est au rendez-vous. 

Fais la même chose… Sois à l’écoute de ton intuition. 

Pour conclure ce long chapitre, j’aimerais te dire de ne jamais laisser personne te faire du chantage émotif en te nommant que tu achètes tes propres limites si tu n’achètes pas son coaching.

Et ne laisse personne te dire, non plus, que si tu n’es pas prête à embarquer dans un coaching à plusieurs milliers de dollars, tu finiras par faire un burnout et que la vie d’entrepreneure n’est pas faite pour toi.

Personne n’a le droit de te parler de cette façon.

 

Fausse croyance #3

C’est facile de faire de l’argent avec des produits passifs (aka vendre en dormant)

 

Ça fait déjà un bon moment que ce principe est arrivé dans l’univers entrepreneurial.

Pour t’expliquer ça très simplement, vendre des produits passifs, c’est le contraire de vendre ton temps et ta présence pour faire de l’argent.

À première vue, c’est comme de la barbe-à-papa cette affaire-là!

C’est joli et attrayant, ça goûte bon et ça semble super facile à faire.

Mais, en réalité, créer un produit passif demande temps, énergie et une parfaite compréhension de la clientèle à laquelle ce produit s’adresse.

Sans compter le fait que ton idée devra être excellente pour te démarquer de ce qui se fait déjà sur le marché.

Ou encore, tu devras bien l’améliorer et la bonifier pour atteindre réellement les bonnes personnes et obtenir les résultats souhaités.

Et à moins que tu souhaites uniquement que ton modèle d’affaires soit de vendre des produits passifs, tu devras jongler avec ta gestion de temps pour te permettre de réaliser ce fameux produit.

 

Voici donc quelques questions baromètres pour t’aider à voir si tu es prête à créer ton premier produit passif : 

  • Est-ce que tu es prête à dire non à des revenus avec tes clients réguliers pour consacrer plusieurs jours à la création d’un produit passif ?
  • Est-ce que tu es en mesure de te réserver un budget mensuel considérable pour faire de la publicité Facebook ?
  • Est-ce que tu as une stratégie de mise en place pour faire connaître ce produit ?
  • Est-ce que tu es prête à investir dans la création d’une page de vente solide et engager un copywriter pour que ta page soit hautement attractive et soit en mesure de vendre ton produit de façon autonome ?
  • Est-ce que tu as mis en place un système pour recueillir les paiements de façon automatique, même si ton produit est vendu à minuit le soir durant ton sommeil ?
  • Est-ce que tu as une plateforme en ligne adéquate pour livrer ton produit virtuel ?
  • As-tu mis en place des procédures pour gérer les clients qui auront besoin d’un support particulier ? (Questions, problèmes techniques, copie de facture perdue, termes et conditions d’une demande de remboursement etc.)
  • Est-ce que tu peux te réserver du temps régulièrement pour les mises à jour de ce produit selon ce qui est nécessaire ?

 

☝️Ici, je te partage mon expérience, avec transparence. 

 

Faire de l’argent avec un produit passif, c’est loin d’être simple!

 

Ça te demandera des connaissances techniques, un branding fort, beaucoup de temps, de nombreux ajustements, un budget considérable et un produit qui saura te démarquer dans ton domaine.

Tout ça, AVANT même d’avoir reçu 1$ de ce fameux produit.

Mais je serais malhonnête de te dire que ce n’est pas agréable, une fois les efforts déployés, d’encaisser de l’argent en prenant ta marche ou en dégustant un bon souper entre amis !

Mon objectif ici n’est pas de te décourager, au contraire! Je recommande à plusieurs clientes de mettre en place la vente d’un produit passif.

Mais je crois simplement que tu dois choisir ce que tu souhaites réaliser en connaissance de cause.

Pour être prête à y mettre ton coeur et ton énergie et voir si oui ou non c’est le bon moment pour toi et ton entreprise de créer un produit passif.

Pour clore cette section, j’aimerais te dire que mettre en place un produit passif est une excellente façon d’augmenter tes revenus sans augmenter tes heures travaillées et de rejoindre une nouvelle clientèle et ainsi te faire connaître par une nouvelle audience.

Mais ça ne se passe pas en claquant des doigts.

Bien que certains coachs te montrent leur façon de faire et/ou une méthode infaillible pour y arriver.

Il y a, encore une fois, des milliers de façons de créer, distribuer et vendre ton produit passif, selon tes besoins, ta réalité, ton entreprise et ta clientèle.

 

Voilà !

 

J’espère que cet article t’aura permis de réajuster tes attentes et de voir bien réalistement que rien n’arrivera dans ta business par magie, avec des mantras positifs, de belles visualisations et uniquement ta positivité.

Je crois profondément que tout ce que je viens d’énumérer ci-haut sera super pour ton mindset, crois-moi, j’adore moi-même la visualisation, la méditation et je travaille sans cesse sur mon mindset.

Mais au-delà de mettre nos belles lunettes roses, il est important que tu puisses comprendre la réalité de l’entrepreneuriat sans adhérer à ces fausses croyances qui sont allégrement partagées sur le web.

Je pense que tu mérites le meilleur pour ton cheminement entrepreneurial. 

Et qu’aussi petits soient les pas que tu fais à chaque jour, semaine, année, ils doivent impérativement être faits sur le bon chemin pour t’éviter de te décourager inutilement, d’avoir des problèmes financiers, d’être mal informée et mal accompagnée.

 

Sois fière de qui tu es !
Les fausses croyances marketing qu'on essaie de te vendre
Les fausses croyances marketing qu'on essaie de te vendre

Envie de devenir l’architecte de marques inoubliables ? 

 

Rejoins Trame Académie Visuelle et obtiens ta certification CVM pour guider tes clients dans la création de visuels de marque authentiques et d’une présence en ligne en toute cohérence. 

Inscris-toi maintenant ou ajoute ton nom à la liste d’attente pour la prochaine cohorte. 

Sois fière de qui tu es et construis des marques qui le seront tout autant !

 

Tu aimerais peut-être…

Marque et site web : par où commencer ?
Marque et site web : par où commencer ?

Tu aimerais avoir un plan de cet article ? Télécharge le plan d’action en PDF pour rendre visible ta marque et promouvoir ton entreprise via ton site web.  Plan d’action pour rendre visible ta marque et promouvoir ton entreprise.   As-tu l’impression qu’on...

Divertir ou convertir sur les médias sociaux ?
Divertir ou convertir sur les médias sociaux ?

Est-ce que tu publies sur les réseaux sociaux pour divertir ou pour convertir?   L’affaire c’est qu’il y a une énorme différence entre ces 2 types de contenus…  En général, la différence est assez facile à reconnaître. 1. Si tu es du genre à te dire  : “ Bhaa …...

Mon secret pour optimiser mon temps de création de contenu
Mon secret pour optimiser mon temps de création de contenu

Mon secret pour optimiser mon temps de création de contenu Je sens un essoufflement considérable provenant d’entrepreneures utilisant les réseaux sociaux pour promouvoir leurs services et leurs entreprises. Plusieurs n’ont plus de plaisir sur les différentes...

Inscris-toi à mon infolettre

Dans cette communication mensuelle, je vais t'aider à créer une marque, une business et des actions marketing bienveillantes et alignées avec qui tu es pour rayonner et monétiser tes produits et services tout en créant des visuels de marque impactants.

Genevieve Hebert Cercle

Inscris-toi à mon infolettre!

Dans cette communication mensuelle, je vais t'aider à créer une marque, une business et des actions marketing bienveillantes et alignées avec qui tu es pour rayonner et monétiser tes produits et services tout en créant des visuels de marque impactants.

Marketing Permissions

Merci et à bientôt! ✌️